Sénégal

Introduction et démographie : (populationsdumonde.com)

Le Sénégal, en forme longue la République du Sénégal, est un pays d’Afrique de l’Ouest dont la superficie couvre 196 190 km². Il est bordé par l’océan Atlantique à l’ouest, la Mauritanie au nord et à l’est, le Mali à l’est et la Guinée et la Guinée-Bissau au sud. La Gambie forme une quasi-enclave dans le Sénégal, pénétrant

  • plus de 300 km à l’intérieur des terres. Les îles du Cap-Vert sont situées à 560 km de la côte sénégalaise. Le pays doit son nom au fleuve qui le borde à l’est et au nord et qui prend sa source dans le Fouta Djallon en Guinée.

La capitale du Sénégal est le Dakar et la monnaie courante sénégalaise est le Franc CFA.

Le Sénégal est membre de l’Assemblée parlementaire de la francophonie. Le Français est donc la langue officielle et de l’administration. En revanche, le Wolof sert de langue de communication entre les locuteurs de langues différentes comme le wolof, le peul, le mandingue, le diola, le sérère, le soninké, le mandjak, le bambara. Le wolof (parlé par 80 % de la population) est la langue vernaculaire du pays (échanges et commerce).

Le pays fait partie de la CEDEAO. Depuis le 2 avril 2012, le Président du pays est Macky Sall. Intégré aux principales instances de la communauté internationale, le Sénégal fait également partie de l’Union africaine (UA) et de la Communauté des États sahélo-sahariens.

Population: : 13 508 715 (Banque Mondiale, 2013)

Indice de développement humain (IDH 2011): 0.459 (155°)

Structure des âges:

population très jeune (18,4 ans âge médian) avec un taux de fécondité de 4,52 enfants par femme et un taux de croissance de la population de 2,48 %

Villes principales (2012) :

Population urbaine : : 42,5% du total de la population (2011)

Taux d’urbanisation: 3,32% annuel (est. 2010-15)

Il existe plusieurs religions et croyances au Sénégal. La population sénégalaise est très majoritairement musulmane. L’islamisation du pays date du XIe siècle, époque à laquelle les Almoravides, conquièrent le Nord du Sénégal. La confrérie musulmane dominante est la Tidjaniyya. L’apparition du christianisme est beaucoup plus récente. Aujourd’hui, les chrétiens représentent 4% de la population du Sénégal. Finalement, l’animisme, avec ses rites et ses croyances, est toujours présent et est pratiqué principalement dans le Sud-Est du pays.

  • Islam (94%),
  • Christianisme (4%),
  • Animisme (2%)

Langue(s): 

  • Français 30%,
  • Wolof 80%,
  • Peul 26.3%,
  • Sérère 10.5%,
  • Malinké 9.8%,
  • Diola 2.4%,
  • Soninké 2.1%,
  • Mandingue 0.9%,
  • Bambara 0.5%

Taux d’alphabétisation :

Etat politique : Situation stable

Le Sénégal est l’un des pays les plus stables d’Afrique car il n’y a jamais eu de coup d’État, et le «modèle sénégalais» était souvent mis en avant dans le passé, même si Amnesty International dénonce encore quelques arrestations à caractère politique.

Le Sénégal est une république démocratique dont le régime est semi-présidentiel car à l’indépendance, le Sénégal a adapté le modèle politique français de 1958 comme d’autres pays africains qui étaient membres de l’AOF. La constitution du Sénégal date de 1959, elle a été révisée dès 1960 par Léopold Sédar Senghor suite à un référendum. Plusieurs révisions vont se succéder notamment celle de 1963 qui instaure le régime présidentiel puis celle de 2001 qui ramène le mandat présidentiel de sept ans à cinq ans.

Le premier président est Léopold Sédar Senghor, leader charismatique et poète de renom. En 1981 son Premier ministre Abdou Diouf prend sa succession, mais en 2000 le Parti démocratique sénégalais l’emporte avec Abdoulaye Wade, réélu en 2007. L’élection présidentielle de 2012 voit la victoire de Macky Sall face à son mentor Abdoulaye Wade, avec 65,8 % des suffrages exprimés contre 34,20%. Il est ainsi devenu le quatrième président de la république du Sénégal. Le ralliement à Macky Sall des douze candidats de l’opposition en lice au premier tour sous la nouvelle coalition « Bennoo Bokk Yakaar » a garanti à l’ancien Premier ministre de Wade une victoire sans appel. Macky Sall a été élu président consacrant ainsi le renforcement de la démocratie sénégalaise. Sept mois après son élection, Macky Sall a procédé le 29 octobre 2012 à son premier remaniement ministériel. Moins d’un an plus tard, le président Macky Sall a procédé en septembre 2013 à son deuxième remaniement ministériel. Mme Aminata Touré jusqu’alors ministre de la justice est devenue premier ministre.

Cadre macro économique

  • PIB :                                               
  • PIB par habitant :
  • Taux de croissance
  • Taux d’inflation
  • Indicateur GINI
  • 14.1 milliards US$ (2012)
  • 1 057 $/hab. (2012)
  • 3.7% (2012)
  • 1.4% (2012)
  • 0.413

Avec l’alternance démocratique de mars 2012, le Sénégal a conforté, comme en 2000 et en 2008, son image de pays jouissant d’une bonne stabilité institutionnelle en Afrique de l’Ouest. Même si les problèmes d’emploi, de coût de la vie, de qualité des services publics, de fourniture et de coût de l’électricité et plus récemment d’approvisionnement en eau, restent les préoccupations premières des Sénégalais, ces attentes sociales s’expriment dans le cadre normal d’une démocratie.

Avec une population de 13,7 millions d’habitants et un PIB de 14,1 Mds USD en 2012, le Sénégal est la deuxième économie en Afrique de l’Ouest francophone derrière la Côte d’Ivoire. Toutefois, le pays enregistre de faibles performances en matière d’indicateurs de développement humain : 155ème sur 187 au classement PNUD ; plus de la moitié de la population vit avec moins de 2 USD par jour.

Le secteur primaire (18% du PIB, 50% de la population active) demeure particulièrement exposé aux aléas climatiques et à la volatilité des cours mondiaux des matières premières. Les autorités souhaitent développer l’activité agricole le long du fleuve Sénégal qui abrite déjà la culture de la canne à sucre, en vue d’accroître la production de riz et d’intensifier les cultures maraichères destinées à la consommation nationale ou à l’exportation.

Le secteur secondaire (24% du PIB) repose essentiellement sur les mines d’or, les phosphates, le ciment, l’agroalimentaire et le BTP.

Les activités tertiaires (58% du PIB, service public inclus pour 20%), au sein desquelles les télécommunications occupent une place prépondérante, restent fortement dominées par le secteur informel. Le tourisme connaît un ralentissement lié à différents facteurs : mise en place de visas au 1er juillet 2013, taxes élevées sur le transport aérien pour financer le nouvel aéroport international en construction, dégradation des infrastructures hôtelières, main d’œuvre insuffisamment formée, etc.

Le Sénégal pâtît d’un climat des affaires médiocre : 178ème sur 189 au classement Doing Business 2014 alors que la moyenne des pays d’Afrique subsaharienne s’établit au 142ème rang. Les difficultés structurelles du secteur électrique et la longueur des procédures administratives continuent d’obérer les perspectives de croissance. Toutefois, les autorités sénégalaises font valoir que les résultats du classement Doing Business tranchent avec les performances du Sénégal dans d’autres classements en matière de compétitivité : ainsi, le classement 2013 du World Economic Forum estime que le Sénégal est le pays le plus compétitif en Afrique de l’ouest (113ème sur 148 pays au niveau mondial).

Doing Business

Monnaie :  La monnaie nationale est le Franc CFA(XOF)

  • 1 EUR = 655.957 XOF
  • 1 USD = 484.375 XOF

Le Digital les Chiffres clés à retenir

Toutes les régions