La Toile, un outil incontournable pour la prospérité socio-économique de l’Afrique d’Après Covid-19

Oxford Business Group (OBG), un cabinet de recherche et de Conseil, vient de publier les résultats d’une enquête numérique intitulée : « A la loupe : comment réagissent les PDG aux perturbations liées au Covid-19 ? ».

Cette étude a pour vocation d’évaluer l’impact de la pandémie du Coronavirus sur la confiance des entreprises africaines. Près de 300 cadres dirigeants africains ont répondu au questionnaire de cette enquête menée la dernière semaine du mois d’avril dernier.

L’enquête d’OBG a été menée la dernière semaine d’avril, alors que de nombreux pays africains avaient déjà pris des mesures rapides pour restreindre la circulation des personnes, des biens et des services.

Dans ce contexte purement pandémique, la majorité (61 %) des personnes interrogées ont déclaré que leurs entreprises fonctionnaient à 1-60 % de leur capacité à l’heure de l’enquête, avec seulement 32 % fonctionnant à 61-100 % et 7 % en fermeture totale. Le tourisme et le BTP ont été particulièrement touchés, avec 80 % et 78 % respectivement des entreprises de ces deux secteurs fonctionnant à 0-20 % de leur capacité.

Par rapport aux retombées du Covid-19 sur la sécurité alimentaire, 44 % des sondés estiment que l’industrie agricole locale serait affectée de manière importante ou très importante. Les trois quarts d’entre eux ont également répondu qu’ils s’attendaient à ce que les prix des denrées alimentaires augmentent quelque peu dans les deux ou trois mois à venir. Ces deux questions ont soulevé plus d’inquiétudes dans les pays d’Afrique subsaharienne.

Les résultats de cette enquête ont révèlé également que la numérisation apparaît comme déterminante pour aider les entreprises à se relever après la pandémie. Plusieurs économies de la région misent déjà sur les technologies innovantes. Près de la moitié (48 %) des chefs d’entreprises interrogés ont indiqué que leurs entreprises investissaient actuellement de manière significative ou très significative dans des solutions technologiques innovantes pour faciliter leurs opérations. Un nombre encore plus important (53 %) a déclaré que la crise entraînerait des transformations numériques majeures, de manière significative ou très significative.

Selon M.Khaldoun Bouacida, PDG de BASF au Maghreb et en Afrique de l’Ouest, l’Afrique était déjà un continent pionnier dans le domaine digital : ‘‘Cette tendance n’en est pas une nouvelle pour l’Afrique. Ceci dit, les autorités par le passé étaient réticentes face à ces outils, mais la crise offre désormais la possibilité à la jeunesse africaine et aux startups de prouver l’inverse. Ceci est une opportunité pour adopter davantage de solutions technologiques et d’outils numériques à l’avenir’’, dit-il. 

Pour Mme Souhir Mzali, Directrice Editoriale pour l’Afrique d’OBG, si l’Afrique occupe une place de choix dans les portefeuilles des entreprises et des investisseurs du monde entier et compte aujourd’hui certaines des économies à la croissance la plus rapide, l’arrivée de la pandémie de Covid-19 a assombri les perspectives prometteuses de l’année : Selon le FMI, l’Afrique devrait connaître en 2020 sa première récession en 25 ans et perdre des milliards de dollars en production’’, explique-t-elle, notant que si les solutions numériques répondent à certains besoins immédiats de l’Afrique, l’ampleur du défi à venir et les problèmes urgents que le Covid-19 a mis en lumière ne peuvent être sous-estimés.

« Au vu de la transformation digitale observée pendant la pandémie, l’accès à Internet apparaît comme un facteur déterminant de la prospérité socio-économique du continent et de sa capacité à créer des emplois et des opportunités dont l’Afrique a tant besoin pour aller de l’avant », souligne Mme Mzali. Pour rappel, les entreprises interrogées sont originaires d’Egypte, Ghana, Kenya, Nigeria, Algérie, Côte d’Ivoire, Maroc et Tunisie.

Voir aussi :
En Afrique, le Covid-19 augmente la cadence des Fake News
UEMOA : 583,36 millions de transactions via les comptes de monnaie électronique au premier semestre 2019
Ecosystème IT & Startups: Atouts et Handicaps de 4 pays du Top 10 africain
Startup Act Le Sénégal prend le dessus sur la Côte d’Ivoire
Kenya- Côte d’Ivoire- Nigéria- Ghana- Afrique du Sud: Les KINGS africains de l’Innovation
Riposte contre le Covid-19 Les coups de cœur de Bridges Builder

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.