Kenya- Côte d’Ivoire- Nigéria- Ghana- Afrique du Sud

Les KINGS africains de l’Innovation

Renseigne l’étude 2019 d’AfriLabs et Briter Bridges sur les startups et l’innovation technologique sur le ”continent premier”, l’Afrique du Sud, le Kenya et le Nigeria, en 2019, ont été les trois pays qui ont levé le plus de fonds sur le continent avec respectivement $250 millions, $348 millions et $306 millions, soit 78% du financement total levé en 2019 en Afrique. Suivent ensuite la Tanzanie ($75 millions), l’Egypte ($67 millions), le Malawi ($28 millions). Le premier pays d’Afrique de l’Ouest est le Sénégal avec $22 millions pour quatre transactions, puis se situent le Ghana ($6 millions), le Mali ($3 millions) et la Côte d’Ivoire ($1 million) dont les spécialistes et observateurs estiment comme le marché et le potentiel le plus prometteur, pour la connexion entre investisseurs et innovateurs (startups).

643 hubs et plus de 2.000 startups répertoriés

Les pays qui concentrent le plus grand nombre de startups en Afrique, en 2019, sont le Nigeria (90), l’Afrique du Sud (78), l’Égypte (56) et le Kenya (50). En Afrique francophone, c’est la Tunisie (36), le Maroc (34), la Côte d’Ivoire (22) et le Mali (17). Pour ce qui sont des hubs, l’étude en a dénombré 643 hubs sur le continent en 2019 et dont  40% indique fournir aussi un soutien financier aux startups, soit par des prises de participations (30%), en dons (23%), ou en placement autres qu’en actions (13%). Ces fonds peuvent aller jusqu’à $250.000, mais la grande majorité des aides accordées se situent dans une tranche allant de $1.000 à $5.000.

Toutefois, révèle l’étude, quelques 110 hubs ont mis la clé sous la porte, durant les cinq dernières années. Le principal facteur menaçant la pérennité des hubs étant l’accès à des financements fiables et constants. Autres menaces pour la pérennité de ces structures : la difficulté à trouver les investisseurs intéressés pour financer les startups accompagnées, et le recrutement de personnel suffisamment expérimenté ou qualifié pour leur apporter une réelle plus-value stratégique et commerciale.

Siré SY

Voir aussi:
Prochains pôles IT & Pays Hi-tech en Afrique Rwanda, Egypte et Ethiopie
Quand le Kenya rend la Justice par vidéo-chat et les Conseils des ministres se font par visio-conférence au Sénégal
‘’Startup Act’’ : Tunis, la plus belle et la plus séduisante
Transfert d’argent sans frais Kamix, l’Application Zéro Franc de commission
Startup Act Le Sénégal prend le dessus sur la Côte d’Ivoire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.